Le cas de Saint-Brais (JU)

Saint-Brais est un petit village dans le canton du Jura où sont déjà implantées deux éoliennes. La situation géographique est très similaire à celle de Sainte-Croix car ces éoliennes sont aussi posées sur une colline à l’ouest du village. On peut donc très certainement penser que nous aurons les mêmes effets.

Sur la carte ci-dessous on voit le village de Saint-Brais et les indications sur les éoliennes.

Source:procret.ch

Source: pro-cretes.ch

Sur l’image ci-dessous on voit une  vue créée avec le programme GoogleEarth  et on voit clairement les similarités avec Sainte-Croix. ( fichier GoogleEarth: SaintBrais_SW.kmz )

Vue GoogleMap avec éolienne en vent d'ouest

Vue GoogleEarth avec les éoliennes en vent d’ouest

La vue ci-dessous également faite avec GoogleEarth est intéressante car elle montre le même point de vue que dans la vidéo qui suit.

GoogleEarth, vue depuis le village

GoogleEarth, vue depuis le village

Pour se donner une idée du bruit nous avons la chance d’avoir une vidéo. Évidemment en situation la plus défavorable: vent du sud ouest, et probablement du givre sur l’éolienne ce qui augmente le bruit. Même si le bruit ne sera pas toujours aussi fort, n’oublions pas que du gel et du vent du sud ouest nous en avons beaucoup à Sainte-Croix …

Alors maintenant que dit la population ? On peut trouver des personnes qui sont pour, par exemple sur la vidéo proposée par suisse-eole.ch  (https://www.youtube.com/watch?v=UUV-Xt2i1c0) où en déc. 2015 une conseillère communale  de St. Brais  semble dire que tout est idyllique et que seule une très petite minorité des habitants s’oppose aux éoliennes. Mais on peut faire l’hypothèse que le ressenti de cette conseillère communale est peut-être différent du ressenti des habitants du village car sa ferme est située au sud des éoliennes et que de ce fait elle ne subit pas directement (ou beaucoup moins) le bruit provoqué par le vent  dominant du sud ouest.

Hypothèse: propagation du bruit en fonction de la direction du vent.

Hypothèse: propagation du bruit en fonction de la direction du vent.

Mais il faut croire que tout le monde n’est pas de cet avis puisque un projet d’éoliennes supplémentaires a été définitivement enterré. Lire l’article suivant: [https://renverse.ch/Canton-du-Jura-Le-projet-eolien-Saint-Brais-2-definitivement-enterre-174]. On peut aussi consulter le blog d’une habitante de Saint-Brais [http://www.voisinedeoliennesindustrielles.com]

 

2 réflexions au sujet de « Le cas de Saint-Brais (JU) »

  1. Voisine d'éoliennes

    À Saint-Brais, comme ailleurs, les gens privilégient avant tout leur tranquillité. S’engager pour une cause cela demande d’avoir le courage de ses opinions, du temps et de la persévérance. Résumer la situation comme le fait la conseillère communale sur le site de Suisse Eole pour vanter l’éolien est parfaitement stupide, je pense que toute personne un tant soit peu engagée reconnaît ici les méthodes utilisées par les multinationale et leurs amis politiques lorsqu’ils ont un message à faire passer aux citoyens moyens qui manquent de temps et d’ambition. Le nombre d’opposants n’est pas un sujet. Le sujet est comment peut-on construire en pleine nature et à deux pas des habitations des usines électriques de 125m de hauteur sans avoir mesurer tous les impacts sur la population, sans avoir pris avant des mesures d’économie d’électricité, sans avoir établi une politique très claire sur la production et la consommation future d’une planète en danger et des moyens nécessaires pour assurer de manière universelle et rationnelle les VERITABLES BESOINS en énergie? On assiste ici à un blabla de politiciens qui apportent des solutions à des problèmes qu’ils ne maîtrisent pas et à de l’opportunisme économique pour des entreprises prêtes à saccager les derniers territoires libres pour engranger de l’argent facilement gagné.
    Le reste n’est que manipulation des masses et la pauvre conseillère est utilisée comme appât. Voilà mon point de vue. Un peu rapidement dit, mais je suis pressée. Il ne faut pas ménager ceux qui vendent nos espaces, il ne faut pas ménager nos forces pour leur rappeler que nous sommes aussi chez nous sur cette terre qu’ils sucent par tous les bouts et que nous ne les laisserons pas faire.

Les commentaires sont fermés.